Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cheignieu-la-Balme, le blog d'un Cheignieulat de coeur.

Cheignieu-la-Balme, le blog d'un Cheignieulat de coeur.

Promouvoir le village de Cheignieu-la-Balme, la région du Bugey et le département de l'Ain. Je dédie ce site à mon épouse Sandrine et à mes enfants Alexis et Romain.


Balades Bugistes, au départ de Cheignieu-la-Balme...

Publié par cheignieulat avant tout sur 30 Mars 2014, 10:43am

Catégories : #Cheignieu la balme

 

 

Le Pont des Fées à Cheignieu La Balme

Le Pont des Fées à Cheignieu La Balme, photo de Vincent ALLARD

 



06-tourisme_64_06-copie-1.jpg

Au départ de Cheignieu, je vous invite a découvrir notre beau Bugey ainsi que de nombreuses curiosités ....

Voici quelques liens internet que je vous recommande vivement pour découvrir notre belle région:

 

http://www.felesducolombier.fr/votre-sejour-en-bugey/tourisme-en-bugey

NB: La présentation de cet article est principalement tirée de ce site "les fêlés du grand Colombier".

 

Voir aussi : 

http://www.ain-rando.com/

 

Je vous souhaite un agréable séjour et de bonnes balades....      

 

LE VALROMEY

Le Valromey compte beaucoup de richesses formées par la nature. Ces curiosités doivent être respectées afin qu'elles restent accessibles à tous. Certaines visites sont réglementées par suite d'abus, d'autres sont en libre accès. Certains sites ayant des accès escarpés voir difficiles, nous vous recommandons la plus grande prudence. Respectez les indications, les propriétés privées, les cultures et prairies et les éventuelles interdictions. Refermez bien les barrières que vous ouvrez.

 

CASCADE DE CERVEYRIEU

Panneau indicateur sur la D31 (entre Don et la Gare de VIEU), sur la D31 (entre Champdossin et la Gare de Vieu). Le Séran, rivière classée 1ère catégorie pour la pêche à la truite, qui prend sa source sur le Plateau de Retord, précipite ses eaux d'une sorte de reculée rocheuse haute d'une soixantaine de mètres, sur un chaos de rochers détachés de la falaise. Très belle vue sur le Château de la Cascade construit dans les années 1860, sur Artemare, sur le Bugey méridional et sur la Dent du Chat. Parking aménagé.

 

GOUFFRE A BALTHAZAR

Situé entre Don et Artemare. A Don, prendre la D31, panneau indicateur à droite du stop. Se garer sur la petite esplanade. Vue depuis la barrière garde corps. Environnement impressionnant de bruit et de puissance lorsque le Groin est en eau.

PONT DU DIABLE

Sur la D3Ob, entre Champagne et Don. Ce pont enjambe une impressionnante brèche étroite de plus de 5Om de profondeur, creusée dans le calcaire par les eaux tumultueuses du Groin et de l' Arvières. Le cours d'eau s'engouffre ensuite dans le " Gouffre du Diable ".

SOURCE DU GROIN

Accès par le hameau de Chongnes ou celui de Vaux Morets. Dans le village de Vaux Morets, laisser sa voiture et continuer à pied (sentier balisé en bleu). Résurgence intermittente (source vauclusienne) dans un site sauvage. Les eaux qui sortent de la vasque proviennent de ruisseaux souterrains formés par les infiltrations des eaux pluviales du Haut- Valromey et du Plateau de Retord. En période sèche, la vasque est plus ou moins remplie d'eau et la différence des niveaux peut atteindre 15m. En saison pluvieuse, le siphon s'amorce avec d'effrayants grondements et le courant d'eau peut atteindre à la sortie du siphon 5m3 par seconde.

 

PAIN DE SUCRE

Panneau indicateur sur la D30 entre Poisieu et Brénaz. Parking aménagé.

Curieuse stalagmite conique de 6m de haut, située dans une spacieuse reculée où il fait toujours frais, édifiée au cours des millénaires par les eaux très calcaires de la Bèze. Ce calcaire précipite pour donner naissance à une roche calcaire, poreuse et légère, utilisée jadis dans la construction des maisons ou des voûtes d'églises, que l'on appelle tuf. II existait plusieurs carrières de tufs dans le Valromey dont la dernière se situait au Moulin de Bergon Ouste en dessous du Pain de Sucre).

SITE DU PIC

Panneau indicateur sur la D9, en face du Camping municipal de Songieu.

Après une marche d'approche d'environ 1 km, descendre l'escalier en pierre. En tournant à droite, vous découvrirez la fontaine pétrifiante et juste à côté, le banc des amoureux. En tournant à gauche et à 200m, vous verrez les 2 entrées de la Grotte du Pic (grotte privée).

Cette grotte, habitée au néolithique, recèle des salles importantes parcourues par un torrent, le Reculet. Pour avoir accès à celle-ci, prendre contact au 04.79.87.73.18

 

 

LAC DES ALLIETTES

Sur la D9 entre Songieu et Hotonnes. Réservé à la pêche du 1er mai au 30 Novembre, il est remarquable lorsqu'il revêt ses couleurs printanières et que grèbes, cols verts ou foulques prennent leur envol. Il offre également la possibilité d'observer une flore intéressante (orchidées), ou tout simplement de pique-niquer au bord de l'eau.

PONT A FAVRE

Panneau indicateur sur la D31 entre La Faverge et l'ancienne gare de Vieu. Ce pont enjambe le Séran et domine d'impressionnantes gorges. Son nom est celui d'une famille de Luthézieu dont la propriété se trouve rive droite.

 

 

PUIT DES TINES

Panneau indicateur à l'entrée sud de Lilignod sur la D54. Accès possible par Sutrieu par la D31. Site pittoresque sur la rivière du Séran. Haute cuve rocheuse, profonde de 6m, creusée par l'énergie tourbillonnante des eaux aux cours des siècles. Très spectaculaire en période de pluie.

 

PONT DES TINES

Panneau indicateur sur la D54 entre Bassieu et Hotonnes. Sentier balisé (ronds bleus). Aller retour 30 mn. Accessible aussi depuis Ruffieu par le chemin des Roirettes (aller retour 1h15).

Tines, de tonnes = cuves, est le nom donné à ces étranges cavités sculptées dans le roc par les pierres entraînées par la force du courant. L'eau du Séran a pratiqué, 30m en aval du pont construit par l'homme, une trouée dans la roche en laissant au-dessus les deux rives reliées, comme un pont naturel.

 

GORGES DE THURIGNIN

Panneau indicateur sur la D8 entre Champdossin et Belmont. Site sauvage sur près de 5OOm où le Séran a creusé une succession de " marmites " que relient de profondes et étroites entailles où s'engouffrent de grondantes cascadelles. Une dalle de pierre enjambe une cuve profonde et permet de suivre le sentier qui rejoint l'ancienne gare de Vieu.

 

 

 

GRAND COLOMBIER

Accès depuis Virieu le Petit, Lochieu, Anglefort ou Culoz. Grand parking au sommet.

Point culminant du Valromey à 1534m. Par beau temps, vue à 360° sur la chaîne des Alpes et le Mont Blanc, ainsi que sur les lacs du Bourget, d'Annecy et du Léman. La croix sommitale de dimensions imposantes a été plusieurs fois détruite par les orages. La dernière a été installée en 1968. Elle est métallique.

    

Une table d'orientation face au Mont Blanc vous permettra de découvrir le splendide panorama à 360°

 

    

BANC DES DAMES

Panneau indicateur sur la D30, entre Poisieu et Brénaz. Parking aménagé.

Bloc de pierre placé sous une voûte calcaire au bord d'un ravin, dans un lieu calme faisant partie autrefois d'une ancienne propriété de maîtres et où les dames de la bourgeoisie locale aimaient venir se reposer.

 

RUINES DE CHATEAUNEUF

Panneau indicateur dans le village de Songieu et dans le village de Bassieu. Ruines situées entre Songieu et Bassieu. Site privé.

Sur un éperon rocheux de 70m, s'élèvent les vestiges des remparts et du donjon de l'ancienne capitale féodale du Valromey. Les murailles avaient 6m d'épaisseur et 30m de hauteur. A l'intérieur de ce périmètre, se trouvait le logis du châtelain habité jusqu'en 1870, une prison (ratier), des écuries, et des communs comprenant entre autre les échoppes d'un artisanat rural nécessaire à la vie de l'époque. Un sentier balisé conduit jusqu'à un belvédère d'où l'on a une vue plongeante sur Bassieu, le sud du Valromey, le Colombier et le Massif de la Chartreuse.

Evocation historique médiévale sur le site le 2ème dimanche d'août. Au village de Songieu, devant le chalet communal " Les 2 Sapins " vous pourrez admirer la " mesure à grains " de Châteauneuf. Cette pierre comporte 2 cavités cylindriques destinées à mesurer la part de récolte à prélever par le Seigneur et celle à laisser au Paysan. La mesure seigneuriale avait une contenance de 12,56 litres tandis que celle du paysan était de 22,60 litres.

 

SITE DE LA CHARTREUSE D'ARVIERES

Panneau indicateur sur la route du Grand Colombier.

Prendre le chemin forestier (bien carrossable) sur 2 bons kilomètres. A hauteur de la barrière, se garer sur le parking et poursuivre à pied. 10mn vous sont ensuite nécessaires pour atteindre le site.

La Chartreuse d ' Arvières a été fondée en 1132 par Saint Arthaud. Il en fut le premier prieur durant de nombreuses années puisque Saint Arthaud naquit en 1101 au Château de Sothonod et s'éteignit à la Chartreuse en 1206. Il ne reste que des ruines. Quelques voûtes des cellules des chartreux sont encore visibles

. Sur la terrasse de la chartreuse, reconstitution par les Amis d'Arvières, d'un jardin botanique où vous aurez tout loisir d'observer une collection de céréales, plantes potagères, mellifères, médicinales et magiques qui étaient cultivées du néolithique au 15ème siècle. Accès libre et gratuit. Visites commentées du jardin en juillet et août. Portes ouvertes le Week-end du 15 Août.

 

SITE DE L'ADOUE

Panneau indicateur sur la D30 entre Champagne et Chongnes.

Très beau site auquel Paul Claudel fait allusion dans " L ' Annonce faite à Marie ". Source sous roche, déjà captée à l'époque gallo-romaine. Vierge de la Source (1958) due au sculpteur Quentric.

Tout près se trouve la Chapelle de l' Adoue, construite en 1670 et qui a servi de remise pendant 150 ans. Elle a été restaurée et rendue au culte en 1947. Un pèlerinage a lieu chaque année pour le 15 Août.

 

MOLARD DE LINOD

On accède au hameau de Linod, soit par la D31 entre Don et l'ancienne gare de Vieu, soit depuis le hameau de Chongnes, situé entre Champagne et Don.

Belvédère qui permet de jouir d'un panorama incomparable sur le Bugey méridional, les massifs de Belledonne, de la Grande Chartreuse et de la Dent du Chat. A voir également sur le chemin d'accès un vieux four du XVIIème siècle, le plus caractéristique de tout le Valromey.

 

 

PLATEAU ET VIERGE DE FIERLOZ

Panneau indicateur sur la D 904, à la sortie d'Artemare en direction de Virieu le Grand.

Accès possible par le hameau de Cerveyrieu, depuis le camping municipal " En Vaugrais ".

Plateau karstique sur plusieurs hectares, vastes dalles quadrillées de profondes fissures creusées par les infiltrations de l'eau (c'est l'un des plus curieux plateaux de " Lapiaz " de France). Belle promenade au milieu des buis et pins maritimes. Depuis le monument de la Vierge, (érigé en 1896 pour commémorer le 14ème centenaire du baptême de Clovis), très belle vue.

 

SAPIN PRESIDENT

Accès par la D 120 en direction du Grand Colombier. Panneau indicateur en bord de route. Ce sapin est le plus gros, de par ses dimensions, de la forêt. Non loin de ce sapin, vous pourrez observer un charbonnier (lieu où l'on fabriquait le charbon de bois en forêt).

 

SAPIN JANICOT

Accès par la D 120 en direction du Grand Colombier. Panneau indicateur en bord de route. Ce sapin Pectiné mesure 55m pour une circonférence de 3m60 et un poids estimé de 28,8 tonnes

 

SAPIN DAUBREE

Au bord de la piste qui mène au Col de Charbemène par le versant ouest, ce sapin pectiné a été classé en 1911. Haut de 47m pour une circonférence de 4m, son age est estimé à 350 ans.

TILLEULS DE SULLY

Ses tilleuls ont été planté vers 1600, sous le règne d'Henri IV, dfans les communes nouvellement rattachées à la France. L'un se trouve à Songieu, à côté de l'église, à l'entrée du cimetière. Ce tilleul est classé 4ème de France, il a une circonférence de 6,90m. Vous pouvez en admirer un autre au hameau de Charancin (commune de Sutrieu) à proximité de la chapelle.

 

SITE DE POISIEU

Au village de Poisieu, sur la D30, entre Champagne et Brénaz.

Remarquable ensemble architectural constitué par 3 monuments : une fontaine médiévale (avec une remarquable voûte en arc brisé) dont la source ne tarit jamais, un calvaire du Xllème siècle constitué de plusieurs éléments et notamment d'un chapiteau de colonne romaine et d'une embase de colonne romaine, et d'un four banal. A côté du four, on peut observer un " travail ", endroit où le maréchal-ferrant posait des fers sur les sabots des vaches.

 

EGLISE DE VIEU

Panneau indicateur à la sortie de Champagne, en direction d'Artemare ou accès possible entre Chongnes et Champagne. C'est l'une des plus anciennes églises du Valromey (XI et XIIème siècle). Vieu était un vicus, c'est à dire un endroit où les légions romaines venaient se reposer. Il y avait à Vieu, un amphithéâtre, un temple et des bains, le tout était alimenté par un aqueduc souterrain qui est en parfait état de conservation. L'église a été construite sur l'emplacement du temple romain, avec réemploi de dalles et surtout de 2 colonnes. Beau porche, choeur de style flamboyant. Le clocher a retrouvé sa flèche initiale en 1985 (flèche construite en tuf, pierre calcaire, légère et poreuse, utilisée naguère dans la construction).

 

PONT DE LAVAL

Pont situé à la sortie sud de Chavornay, au carrefour de la D105 et de la D69e. Ce pont, réalisé en pierres, fut détruit par les eaux en 1812. Une souscription est alors lancée en 1828 et la reconstruction du pont s'effectue en 1831. A l'époque, ce pont a beaucoup fait parler de lui car il a été construit plus grand que ce qui avait été prévu dans les devis. Les dimensions de ce pont sont assez impressionnantes: l'arche a 4m41 d'ouverture,7m35 de hauteur au-dessous de la clé de voûte, et 5m50 de largeur. Il mesure 28m de long.

 

TRACES DE DINOSAURES AU PETIT ABERGEMENT
Mise à jour en 2010 par la Société des naturalistes d'Oyonnax et les Spéléos d'Hauteville, cette dalle de 20m X 8m a gardé la trace d'environ 80 empreintes de Seropaudes vieilles de 150 millions d'années.

MONUMENT DE LA RESISTANCE

Sur la D8, en direction du Col de la Lèbe (route d'Hauteville). Vue magnifique sur les villages du Valromey et sur le Colombier. Taillé dans la pierre d'Hauteville (sculpteur Quentric), ce monument rappelle à notre souvenir les noms des 160 valromeysans disparus lors de la deuxième guerre mondiale.

 

LES ROUES A EAUX

Les moulins étaient nombreux dans la région (plus d'une trentaine) et fonctionnaient avec des roues à eau qui entraînaient par transmission les meules de pierres. Le dernier s'est arrêté en 1958, il s'agit du moulin Berthillot à Artemare.

Auparavant, fonctionnait encore jusqu'en 1949 le Moulin de Bergon (moulin à grains). Pour s'y rendre, prendre le chemin à droite à la sortie de Poisieu, en direction de Brénaz. Il subsiste encore le mécanisme qui actionnait la roue et, depuis 1998, le propriétaire a reconstruit une roue de 5 rn de diamètre.

Le site de Bergon est remarquable car on peut également y observer une ancienne carrière de tuf, matériau qui était souvent utilisé dans la construction en Valromey (ex : voûte de la chapelle de Lilignod, clocher de l'église de Vieu, etc...). Roues à eau encore visibles :

Moulin de la Faverge, hameau situé entre Champagne et Luthézieu

 

A VISITER

LE MUSEE DE LOCHIEU

Installé dans une maison Renaissance datée de 1501, le musée présente les nombreux aspects de l'histoire et de la vie quotidienne en Bugey-Valrmey du 18ème siècle à nos jours.

Ouvert de début avril au 11 novembre de 10h à 18h les dimanches et jours fériés, de 14h à 18h les autres jours. (19h en juillet et août). Fermé le Mardi sauf juillet et août.

 

 

L' OBSERVATOIRE DE LA LEBE

Observatoire - Sentier thématique de 2,3 km "Chemin des étoiles" - Table panoramique - Jardins dont un en forme de Saturne - Divers cadrans solaires - Tables de pique nique  Sur la D8 entre l'auberge et le col de la Lèbe.

Renseignements et rendez-vous particuliers ou groupes - Astroval - 01260 SUTRIEU -

Tél: 04.79.87.67.31

Site internet: http://www.astroval-observatoire.fr/

 

EGLISES ET CHAPELLES

Il existe 28 églises et chapelles dans le Valromey. Un dépliant sur chacune d'entre elles est disponible dans les édifices ou à l'Office de Tourisme. Ces dernières font l'objet pendant l'été, de circuits culturels " Visites des Eglises et Chapelles du Valromey ".

 

 

 

LES PLATEAUX D' HAUTEVILLE ET DE RETORD

 

LE MARAIS DE VAUX

Entre Hauteville et Cormaranche, c'est une des plus grandes zones naturelles de l'Ain (100 hectares).

Il abrite 160 espèces végétales et de nombreux oiseaux. Un sentier de découverte est ouvert du 1er juillet au 15 septembre (accès libre).

LE PLAN D'EAU DES LESINES

Dans le prolongement du marais de Vaux, le plan d'eau des Lésines est consacré à la pêche.

 

LA CHAPELLE DE MAZIERE

Entre Hauteville et le col de la Rochette, elle date de 1581 et invite à la méditation dans son écrin de verdure.

 

LES CARRIERES D' HAUTEVILLE

La pierre d'Hauteville a fait la renommé de la ville dans le monde entier. On la retrouve dans de nombreux monuments aux Etats Unis (Empire State Bulding - Mémorial Lincoln - Capitol - Sénat) mais aussi au Japon (Palais Impérial à Tokyo) ou en Amérique du Sud,  en Afrique et dans toute l'Europe. En France, elle a été employé dans de nombreux bâtiments de la région Rhône Alpes mais on la retrouve aussi à Paris (Bibliothèque Nationale, Ambassade des Etats Unis).

 

L' ETANG AUX LOUPS A BRENOD

Site protégé, c'est une zone marécageuse plus ou moins humide suivant les saisons qui renferme de nombreuses espèces végétales protégées (Iris de Sibérie - Fritillaire pintade - Svertie vivace). On y trouve également le papillon Apollon et de nombreuses espèces d' oiseaux, sédentaires ou migrateurs.

 

LES RUINES DE L'ABBAYE DE St SULPICE

Construite en 1149, l'abbaye fut détruite à la Révolution et ses pierres servirent de carrière de pierre pour les villageois. Quelques ruines sont visibles entre le Genevray et les Catagnolles (D53).

 

LE TROU DE LA MARMITE

Entre Hauteville et le Col de la Rochette, au carrefour avec la route de Cormaranche, les galets entraînés par le ruisseau ont creusé la pierre en forme de cuvette (marmites de géant) d'ou le nom de trou de la marmite (ou golet della olla).

 

LE GROS SAPIN

Sapin remarquable à proximité des pistes de ski de fond de la Praille

 

LE PLATEAU DE RETORD

L'hiver, c'est le paradis des skieurs de fond ou des randonneurs à ski ou à raquette.

 

Au printemps, les promeneurs découvrent  de vastes paysages couverts de jonquilles puis de narcisses et de Trolles.

C'est ici qu'a été tourné le film de Luc Besson: "Le Renard et l'Enfant"

L'été, les prairies se parent d'une multitude de fleurs des champs: Marguerites, Orchidées, Carlines et toutes les superbes fleurs d'alpage. A l'automne, les Colchiques décorent le Plateau avant les premières neiges.

 

CHAPELLE DE RETORD

Cette chapelle, située sur le Plateau de Retord,  est la plus élevée du diocèse (1200m). Elle possède un mobilier original, tout en sapin, à l'initiative de l'Abbé Tarpin. Cimetière à côté de la chapelle.

Fête de la Saint Roch, avec bénédiction des voitures, le dimanche le plus proche du 15 Août.

 

 

 

 

 

LA CLUSE DES HOPITAUX - LA VALLEE DE L' ALBARINE

 

LA CLUSE DES HOPITAUX

De Cheignieu à Ambérieu, la Cluse des Hopitaux entaille le Bugey d' Ouest en Est sur une quarantaine de kilomètres. Profonde et très étroite, elle ne laisse souvent le passage qu'à la rivière, la route et la voie ferrée.

LA CASCADE DE CHARABOTTE

A 4km d'Hauteville en direction de Tenay, l'Albarine se jette de 115m de haut pour rejoindre la vallée qui porte son nom.

L' ALBARINE

De Charabotte à Ambérieu, l'Albarine à creusé une vallée verte et profonde. Torrent capricieux aux crues impressionnantes  jusqu'à Tenay,  nourrie par de nombreuses sources, l'Albarine est le paradis des pécheurs de Truite et d'Ombre. A Chaley, un sentier de découverte offre aux randonneurs une promenade ombragée et pédagogique

LES LACS DES HOPITAUX

Nichés au fond de la cluse du même nom, deux lacs en enfilade encadrent le hameau des Hôpitaux. Alimentés par les eaux de pluie des plateaux qui l'encadrent et reliés à un des plus important réseau karstique du département de l'Ain, leur niveau varie énormément suivant les saisons. Si le lac nord disparaît presque entièrement en période d'étiage, le lac sud, beaucoup plus profond, fait le bonheur des pécheurs de la région.

 

LE CHEMIN DES TUNNELS

Au début du XXème siècle, une voie de tram devait relier Tenay (325m) à Hauteville (800m) au terme d'un parcours de 13km taillé à même la falaise. Les travaux pharaoniques presque terminés furent interrompus par la première guerre mondiale et le projet ne vit jamais le jour. A pied ou à VTT, une superbe randonnée réputée dans toute la région permet de découvrir les nombreux ouvrages d'art de la ligne (Prévoir une lampe de poche).

 

LE MOULIN DE CHARABOTTE

Ancien moulin du hameau de Charabotte au bord de l'Albarine. C'est le point de départ du sentier plutôt escarpé qui vous mènera au pied de la cascade de Charabotte.

 

VIA FERRATA DE LA GUINGUETTE

Au départ d'Hostiaz ou de Tenay, cette via ferrata de 700m classée "peu difficile" à "assez difficile" vous emmènera pendant 1h30 au coeur des falaises qui surplombent Tenay.

 

 

ONCIEU

Blotti sur les pentes de la vallée de l'Albarine, le village classé d'Oncieu est bâti en rond autour du prés central où était parqué le bétail. On le découvre parfaitement depuis le Col d'Evosges.

 

ROSSILLON: L'EGLISE ET LA MAISON FORTE

Construite au XIVème siècle, la maison forte servit de prison puis de caserne de gendarmerie au début du siècle dernier. L'église date de la même époque.

 

 

LE MONT LUISANDRE

Accessible en VTT depuis Saint Rambert puis Morgelas ou par le Col de Nivolet, le Mont Luisandre (805m) offre un superbe point de vue sur l'ouest du département (plaine de l'Ain - Dombes - Revermont)

LE CHATEAU DES ALLYMES

Construit au XIIIème siècle sur les premiers contreforts du Bugey pour défendre le territoire lors de la guerre contre la Savoie, ce château fort d'architecture militaire a été classé monument historique a été classé monument historique en 1960 et sauvé de la ruine par l'association des amis du chateau. Il se visite depuis 1966 et abrite régulièrement des expositions et des conférences.

www.allymes.com

 

A VISITER

LA MAISON DE PAYS A SAINT RAMBERT EN BUGEY

Créé en 1990, ce musée est un véritable hommage à toute une vie, à un patrimoine qu'il convient de ne pas disperser... pour que les uns se souviennent, les autres apprennent.

La porte est grande ouverte. Votre regard s'arrête sur une calèche, un cocher est là qui charge les valises : le voyage dans le passé peut commencer... Vous voici transportés au temps de la  Schappe (usine qui traitait les déchets de soie), des fermiers d'autrefois...
Vous arrivez dans une demeure bugiste : la cave, la cuisine et la chambre vous dévoilent leurs secrets.
Quelques pas plus loin et vous voici jeune élève au côté de Marthe sur le banc de l'école 1900.

Ailleurs... un cardeur, un bourrelier, un charron, un forgeron... tant de métiers disparus ou disparaissants.

Enfin, la salle de la petite enfance avec ses poussettes et jouets d'autrefois.

N'oubliez pas de voir l'alambic et de lire les recettes de liqueurs familiales et les indications de la très moderne salle de pêche.

Le voyage se termine... non car vous remarquez encore mille choses devant lesquelles vous ne pouvez pas passer sans faire une halte.

 

L'HUILERIE DE CONAND

A Conand, quelques passionnés ont redémarré l'ancienne huilerie. Tous les ans au printemps les habitants de la région apportent les noix qu'ils ont soigneusement "nayées" pendant les longues soirées d'hiver pour confectionner l'huile de noix.

 

  

 

CULOZ -SEYSSEL ET LES PAYS DU HAUT RHÔNE - LE LAC DU BOURGET

 

LE POINT DE VUE DU FENESTRE

Accessible depuis la route du Grand Colombier au départ de Culoz ou d'Anglefort (1km A.R.), le Fenestré offre un superbe panorama depuis le versant sud du Grand Colombier

LE LAC DU BOURGET

Le plus grand lac de France, cher à Lamartine...

 

   

LE MARAIS DE LAVOURS

Classé réserve naturelle en 1984, le Marais de Lavours s'étend sur 474 hectares et offre au promeneur une flore et une faune exceptionnelle (plus de 1000 insectes dont certains uniques au monde, 185 espèces d'araignées, 131 espèce d'oiseaux etc...). Un sentier pédagogique de 2400m sur pilotis vous permettra de découvrir une partie du marais au départ d'Aignoz (accès par Ceyzérieu).

Visite guidée possible .

Contact: 04.79.87.90.39 -

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Site internet : www.reserve-lavours.com

 

 

VONGNES:  

Village de vignerons superbement fleuri au sud de Culoz

 

CHANAZ:

Port fluvial et village fleuri entre Rhône et lac au bord du canal de Savière. Chanaz est sur le passage de la véloroute Léman - Méditerranée.

 

LE CHATEAU DE MONTVERAN

Construit en 1316, il domine Culoz.

Visite guidée de Pâques à Toussaint (04.79.87.01.33)

 

 

LE CHATEAU DE CLERMONT

Château renaissance, à l'Est de Seyssel

Visite (04.50.69.63.15)

 

L'ABBAYE ROYALE DE HAUTECOMBE

A St Pierre de Curtille, au bord du lac du Bourget

Visite tous les jours sauf le Mardi 10h à 11h30 et 14h à 17h

 

BARRAGE DE GENISSIAT

Barrage sur le Rhône au nord de Seyssel.

Visite tous les jours en juillet et août.

 

 

     

BATEAUX DU LAC DU BOURGET ET DU HAUT RHÔNE:

Au départ de Chanaz, croisières sur le Rhône, le canal de Savière et le Lac du Bourget.

 

SEYSSEL:

Bâti de part est d'autre du Rhône, moitié dans l'Ain et moitié en Haute Savoie, Seyssel est un port fluvial depuis l'antiquité

LE CHATEAU DE ROCHEFORT:

Château du XIIème siècle

 

 

LA ROCHE PERCEE A BEON:

Pour admirer cette curiosité naturelle nichée sur les pentes du Grand Colombier, il faut emprunter un sentier très pentu au départ de Béon

 

    

LA MAISON DU PATRIMOINE DE CULOZ

Expositions de photos et documents sur Culoz et ses habitants célèbres (Henry Dunant, fondateur de la Croix Rouge - Les frères Serpollet, précurseurs de l'Automobile - Gertrude Stein, célèbre écrivain américain du XXème siècle etc...)

Visite commentée gratuite sur rendez-vous (Mme Albespy 04.79.87.03.38)

 

MUSEE DU BOIS

Place de la République - 01420 SEYSSEL

Visite du lundi au samedi (juillet et août) de 11h à 12h et de 16h à 18h - Dimanche de 10h à 12h

 

 

 

BELLEY - LE BAS BUGEY - LE MASSIF DE PORTES

 

LA CHARTREUSE DE PORTES

Construite à partir de 1125, la Chartreuse de Portes abritent actuellement une quinzaine de Moines Chartreux retirés dans le calme des montagnes bugiste.

http://www.chartreux.org/maisons/Portes/portes_info.html

 

ORDONNAZ

A 850m d'altitude, face au Mont Blanc, le village d'Ordonnaz a su conserver et remettre en état son patrimoine rural: fours, lavoirs, fruitière à comté, église, puit etc...

 

 

 

 

EGLISE DE CONZIEU

Perché au sommet du village, l'église du XIème et XIIème siècle de Conzieu est classée Monument Historique. Cet ancien prieuré clunysien est en cours de restauration.

 

 

MOULIN A PREMEYZEL

Ce superbe moulin à eau récemment mis en valeur est visible depuis la RD 10

 

LA TOURBIERE DE CERIN

Mise en valeur depuis quelques années, la tourbière de Cerin se dévoile depuis la route entre Lhuis et Innimont.

 

LA CASCADE DE GLANDIEU

Au centre du village de Glandieu, le Gland forme une superbe cascade haute de 60m, particulièrement spectaculaire en cas de crue.

 

LE LAC D'AMBLEON

A 700m d'altitude, le lac d'Ambléon est un havre de paix pour la pêche ou le pique nique.

 

LE LAC D'ARMAILLE

A proximité de Belley, le lac d'Armaille est un agréable but de promenade, à pied ou à VTT.

 

 

LE LAC D'ARBOREAZ

Difficile à trouver sans l'aide d'une carte, le lac d'Arboréaz est caché entre deux collines. C'est ici que fût tourné "les enfants du Marais" de Jean Becker avec André Dussolier, Jacques Villeret et Jacques Gamblin.

 

LA TABLE D' ORIENTATION DU COL DU PETIT PERTUIS (1031m)

Le Col du Petit Pertuis ce trouve au dessus d'Innimont sur le GR59. Une route en cul de sac conduit à une table d'orientation qui offre une vue splendide sur le Bas Bugey et les Massifs du Mont Blanc, du Grand Colombier, du Chat, de la Chartreuse et de Belledonne mais aussi sur la Vallée du Rhône et les Monts du Lyonnais. Un point d'envol pour les parapentes se trouve à proximité.

 

LA CASCADE DU LUIZET

Accessible à pied depuis le hameau d'Onglas à proximité de Bénonces, la cascade de Luizet chute d' une hauteur de 100m pour rejoindre la rivière de la Pernaz. Attention, le site est parfois à sec.

   

LES TABLES D' ORIENTATION DE PREVEYZIEU ET AMBLEON

Situées en bordure de route à Préveyzieu (entre Contrevoz et Ordonnaz) et à Ambléon entre le village et le lac, dfeux tables d'orientation vous offrent une vue splendide sur le Bas Bugey et les Massifs du Mont Blanc, du Grand Colombier, du Chat, de la Chartreuse et de Belledonne

 

 

LA TABLE D'ORIENTATION DE LA ROUTE DES VIGNES

Située en bordure de la route des Vignes entre Virieu le Grand et Thézillieu, cette table d'orientation vous permet de découvrir le Bas du Valromey, le Bas Bugey, le Grand Colombier et le Sud des Alpes.

 

TILLEULS DE SULLY

Ces tilleuls ont été plantés vers 1600, sous le règne d'Henri IV, dans les communes nouvellement rattachées à la France Ordonnaz et Innimond conservent encore deux magnifiques tilleuls à proximité de leurs églises.

Ordonnaz Innimont

 

 

LA MAISON DES ENFANTS D'IZIEU

Le 6 Avril 1944, la Gestapo de Lyon sous commandement de Klaus Barbie arrêtait, parce qu'ils étaient juifs, les 44 enfants (et leurs 7 éducateurs) qui avaient trouvé refuge dans la maison d'Izieu. 

42 enfants et 5 adultes furent gazés, 2 adolescents et le directeur de la maison fusillés.

Le 24 Avril 1994, le Mémorial était inauguré par le Président de la République.

La maison est le lieu où les enfants vécurent leurs derniers moments de liberté. Des lettres, des dessins et les portraits des enfants y sont exposés.  La Grange est un lieu pédagogique et d'exposition permanente, en raccourci, de la collaboration du régime de Vichy à la persécution des juifs dans toute l'Europe.  La dernière séquence est consacrée à la notion de crime contre l'humanité. Dans la salle de projections, des films sont diffusés et, notamment, en exclusivité, des extraits du procès de Klaus Barbie.

Certes, le Musée Mémorial d'Izieu n'est pas précisément un lieu touristique. Mais, outre qu'il permet de remplir un devoir de mémoire, sa visite, par contraste avec la sérénité de la campagne du Bugey, porte à de salutaires réflexions sur les idéologies qui nient la dignité de l'homme.

 

Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Samedi, Dimanche et jours fériés de 10h à 18h
Du 15 Juin au 15 Septembre de 10h à 18h30

Tel 0479872105
Adresse Internet: http://www.izieu.alma.fr/

 

LE MUSEE PALEO-ECOLOGIQUE DE CERIN

Il y a 140 millions d'années (jurassique, ère secondaire), existait à Cerin une lagune tropicale où vivaient poissons, crustacés, mollusques, ainsi que dinosaures et tortues géantes. Une boue calcaire très fine s'est déposée au fond de la lagune, que soulevèrent ensuite les plissements du secondaire et du tertiaire.

 


Au XIXème siècle, l'exploitation de la carrière de Cerin pour en extraire la pierre lithographique permit la découverte des organismes vivants fossilisés conservés dans la roche.

En 1975, les géologues de l'Université Claude Bernard de Lyon installèrent à Cerin un chantier de fouilles de très haut niveau technique, le plus grand jamais réalisé en Europe.

Cerin est le premier musée paléo-écologique de France. Musée - Diaporama - Boutique

 

Ouverture:

-du 15 avril au 30 juin et du 1ier septembre au 15 octobre : tous les dimanches et jours fériés

- du 01 juillet au 31 août : tous les jours, de 14h30 à 18h30.

 

ESCALE HAUT RHONE A BREGNIER CORDON

Comprendre l'histoire de la formation de ce grand fleuve mythique.
Partager la vie des hommes installés sur ses berges dès la préhistoire.
Voguer au fil du fleuve pour découvrir la batellerie du Haut-Rhône.
Prendre le temps d'écouter les contes et légendes que vous murmure le fleuve.
Etre à l'affût du castor et autres habitants des forêts alluviales.
Sur 700 m2 répartis en 2 niveaux, le musée propose des expositions permanentes ou temporaires, des conférences, des animations ponctuelles etc...

 

Escale Haut-Rhône - La Bruyère 01300 BREGNIER-CORDON

Téléphone: 04 79 42 06 06

Site internet - www.escalehautrhone.fr

     Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer JavascriCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

LES ROUTES TOURISTIQUES

 

LA ROUTE DU BUGEY

Le Bugey est une terre d'accueil et ses habitants aiment à partager les richesses dont la nature a bien voulu les doter. De caveaux en four à pain, vous découvrirez pourquoi le bugiste Brillat Savarin est l'inventeur du terme "convivialité". Près de 500km de routes balisées en 5 boucles.

 

LA ROUTE DES SAPINS

D'Hauteville à Oyonnax, de Cluses en Plateaux, parcourez les routes du Haut Bugey pour découvrir les villages de montagnes et la grande variété des paysages locaux. 240km de routes balisées entre 550 et 1144m.

 

LA ROUTE DU COMTE

Pour les gourmets, il ne faut pas oublier que le Bugey est situé dans la zone de production du Comté AOC (fruitière de Brénod - Musée d'Ordonnaz). De fruitière en ferme, de musées en étapes gourmandes, la route du Comté vous mènera jusqu'aux portes de Montbéliard.

www.lesroutesducomte.com/

 

    

 

L' HABITAT BUGISTE

La maison bugiste et généralement composée d' une habitation, d' une grange fermée par une grande porte en bois, et d'une étable (appelée  écurie), le tout est couvert par un toit à deux pans ,à forte pente pour éviter que la neige ne s'y amasse en trop grande quantité. Sous le large auvent formé par l' avancée du toit, une plate forme en bois soutenue par un pilier en pierre  sert à entreposer le bois de chauffage. C'est le "dreffia". Il est parfois fermé par des planches.

 

La grande porte de la grange est formée de deux vantaux qui encadrent une porte de service. Cette porte centrale s'ouvre en deux partie, le haut étant souvent ouvert pour l'aération, le bas fermé pour empêcher les animaux d'entrer. Les chats ont généralement droit à une chatière pour entrer et sortir à leur guise.

Dans le Bugey méridional, les toits , en tuiles écailles sont souvent bordés de pignons à redents. Ces "escaliers" en lauze appelés mantelures protégent les murs porteurs de la pluie mais servaient surtout à faciliter l'entretien du toit qui, à l'origine, était en chaume. A cette époque, les pignons à redents servaient également de coupe-feux entre les maisons et facilitaient l'accès pour les pompiers. Une pierre pointue, le Charveyron, couronne le toit.

 

Sur les plateaux d'Hauteville et de retord, on remarquera de grandes fermes isolées. Elles sont couvertes d' un toit en taule à forte pente (pour la neige). Comme souvent en montagne,l'habitation jouxte l'étable au rez de chaussée. La grange est à l'étage (le foin isolait l'habitation pendant les hivers longs et rigoureux à cette altitude). Si la configuration du terrain le permet, l'accès à la grange se fait directement de plein pied (ou à l'aide d'une petite passerelle en pierre ou d'un plan incliné en terre) par l'arrière du bâtiment.

Chaque village bugiste possède son (ou ses) four banal. Jusqu'au milieu du XXème siècle,chaque famille cuisait son pain une fois par semaine. Abandonnés par la suite, ils sont peu à peu restaurés, comme ici à Meyrieu, Chavoley ou Conand, et servent régulièrement à cuire pain, salées et galettes ou bénéfice des associations locales.

 

 

Chaque village possède également son lavoir et son abreuvoir, souvent mis en valeur et fleuri par les municipalités comme ici à Ponthieu ou Marignieu.

On trouve également des "travails" dans de nombreux village (ici à Charvieux). Ce petit édifice en bois servait autrefois à ferrer les boeufs mais aussi les vaches pour éviter que  les sentiers caillouteux n'abîment leurs sabots.

 

Vous ne pourrez pas visiter le Bugey sans remarquer de petites construction au coeur de chaque vigne. C'est le "grangeon". Servant à abriter le pressoir et les outils, on y trouve toujours une table, des chaises et ...quelques verres. Pas seulement pour la Saint Vincent, toutes les occasions sont bonnes pour venir y déguster un ramequin accompagné, avec modération, d'un petit blanc du Bugey.

  

 

GASTRONOMIE ET CONVIVIALITE EN BUGEY

A n'en pas douter, le bugiste a fait sienne cette maxime du célèbre gastronome bugiste Anthelme Brillat Savarin  «Convier quelqu’un c’est se charger de son bonheur pendant tout le temps qu’il est sous votre toit.». Ce même Brillat Savarin n'est-il pas le créateur du mot "convivialité"?

Que ce soit dans un grangeon ou dans une auberges ,vous pourrez découvrir la gastronomie locale, ramequin, quenelles, salée aux noix, galettes au sucre, truffe, grenouilles, friture et poissons de lacs et de rivières, le tout arrosé d'un petit vin du Bugey que vous saurez boire avec modération, (d'autant plus que les cyclistes ne boivent que de l'eau...) de quoi vous remettre de vos longues journées de vélo.

 

 

LE RAMEQUIN:

Originaire de la Vallée de l'Albarine, le Ramequin du Bugey est un petit fromage de vache très sec que l'on fait fondre et qui se mange comme une fondue. On ne le trouve que dans cette partie du Bugey.

 

LA TRUFFE:

Autrefois répandue en Bugey, la Truffe noire semblait avoir disparue (à moins que l'emplacement des truffières ne se soit perdu...). Des truffières expérimentales ont été plantées depuis quelques années dans le sud du Bugey. Un marché à la truffe a revu le jour en 2010.

 

A visiter:

la Fromagerie de Brénod (galerie de visite et cassette vidéo sur la fabrication du Comté)

les nombreux "caveaux" viticoles: ou le site : www.vinsdubugey.net

les producteurs de produits locaux et artisanaux: au fil de vos promenades

 

 

 

LE SPORT EN BUGEY:

LE VELO DE ROUTE

Le Bugey offre des conditions idéales pour la pratique du vélo de route. De 200 à 1500m, des bords du Rhône au sommet du Colombier en passant par le Valromey et les Plateaux d'Hauteville et de Retord, chacun trouvera un parcours à sa convenance sur de petites routes pittoresques et très tranquilles.

A l'est et au sud du Colombier, les amateurs de plat pourront longer le Rhône et ses canaux de dérivation en direction de Belley , ou parcourir les rives du canal de Savières jusqu'aux bords du lac du Bourget (le plus grand de France). La futur "autoroute verte" Léman-Méditerranée, baptisée Viarhona,  une piste cyclable empruntant les berges du Rhône de Genève à Marseille, passe  au pied du Colombier . Les premiers tronçon locaux sont ouvert de Seyssel (74) à Motz (73), de Chanaz(73)  à Belley(01), du Pont de la Balme(73)  à Saint Genix (73), de Bregnier Cordon(01) à Groslée (01) . La traversée compléte du département de l'Ain devrait être bientôt réalisée.

Ceux qui préfèrent les terrains vallonnés n'auront que l'embarras du choix avec les coteaux viticoles du Bugey et de la proche Savoie.

A l'ouest et au nord du Colombier, les grimpeurs seront à la fête. Par la montée du Valromey, il pourront rejoindre les plateaux d'Hauteville et de Retord qui culminent entre 800 et 1100m et de là aborder une multitude de cols (Cendrier 793m - Pézières 800m - Berche 864m - Cruchon 903m - Lèbe 914m - Cheminée 925m - Ballon 942m - Pisseloup 968m - Colliard 979m - Richemond 1036m - Belleroche 1056m - Cuvillat 1073m - Valorse 1099m - Croix de l'Orme 1099m - Rochette 1112m - Bérentin 1144m - Mazières 1151m - Cuvery 1178m - Biche 1310m - Grand Colombier 1501m ). A l'Est et au sud il suffit de traverser le Rhône pour escalader les proches cols savoyards du Clergeon, du Sapenay, du Chat, de la Chambotte ou tenter les redoutables ascensions du Mont Revard ou du Relais du Chat.

 

Pour établir vos parcours, vous pouvez vous aider de la carte IGN série Plein-Air:" Pays d'accueil du Bugey - Balades et Randonnées à vélo ".Vous y trouverez 26 circuits (dont le fameux circuit des 10 cols) de 17km à 195km offrant de 200m à 4200m de dénivelé. + le Tour du Bugey VTT.

Vous trouverez également sur cette carte tous les sites touristiques décrits sur cette page.

Vous pouvez vous procurez cette carte auprès des revendeurs IGN ou sur notre site: Boutique

 

Le Conseil Général de l'Ain a également mis en place avec les cyclos locaux toute une série de parcours fléchés "l'Ain à Vélo" pour découvrir toutes les facettes de notre beau département. Le guide des circuits est en vente dans les Offices de Tourisme.

 

L'office du Tourisme de Bellegarde (24, place Victor Bérard - 01200 BELLEGARDE - Tél: 04.50.48.48.68) vous propose le "Grand 8" , deux circuits montagneux d'environ 150 km au nord et au sud de Bellegarde dont l'un passe par Culoz.

Vous pouvez également suivre les routes thématiques parfaitement balisées qui sillonnent le Bugey (route du Bugey - Route des Sapins)

LE VTT

Outre le "Tour du Bugey VTT" (voir carte IGN ci-dessus) et la Grande Traversée du Jura (GTJ) vous trouverez en Bugey des centres VTT offrant une trentaine de circuits au départ d'Hauteville - Brénod - le Poizat - les Plans d'Hotonnes - Prémillieu - Aranc - Corcelles et Corlier. (renseignements dans les offices du Tourisme de Champagne ou d'Hauteville.

Le centre VTT d'Aranc (voir page hébergement) vous propose un Hôtel Restaurant (50 lits - accueil des groupes) et la location et la réparation de cycles.

Le Bugey est aussi le point de départ ou d'arrivée de la "Grande Traversée du Jura VTT".

Les non-grimpeurs trouverons  des parcours balisés à leur convenance sur la rive savoyarde du Rhône entre la peupleraie de Chautagne (la plus grande d'Europe) et le lac du Bourget.

LES ACTIVITES NATURE EN BUGEY

L' HIVER :

Ski de Fond - Raquettes - Luge :

¤ Plateau de retord :   les Plans d'Hotonnes - La Chapelle de Retord - Le Retord (Col de Cuvéry) - Le petit Abergement ( Lachat ) - Le Poizat

¤ Plateau d'Hauteville : Hauteville (La Praille)  - Brénod - Cormaranche (Les Tellières) -

¤ Massif du Colombier :   Sur Lyand (route du Col de la Biche)

 

 

Webcam du site de la Praille (Hauteville) http://hauteville-la-praille.webcam-ski.com/interface.php?pk_interface=238&m=images&r=vue&pk_img_vue=2326

Webcam du site des Plans d'Hotonnes http://www.plateauderetord.fr/webcam.php

 

Ski de Piste : Hauteville - Les Plans d'Hotonnes

 

Biathlon : Centre national de biathlon (piste été - hiver) aux Plans d'Hotonnes (de nombreux membres de l'équipe de France sont originaires du Bugey)

 

 

Ski de rando: sur les pentes du Colombier ou le Plateau de Retord.

 

 

L' ETE :

Via Ferrata: Via Ferrata de la Guinguette au départ de Tenay ou d'Hostiaz.

 

Spéléo - Canyoning Nombreuses grottes et gouffres dans le Valromey et le Bugey. Plusieurs Canyons à proximité(contacter le Comité de l'Ain de Spéléo ou les Offices de Tourisme)

 

 

Randonnées pédestres: Nombreux circuits balisés au départ de tous les villages bugistes (consulter les Offices de Tourisme).

Baignades surveillées

Piscine toute l'année à Belley (couverte) et l'été à Champagne en Valromey.

Plan d'eau à Massignieu de Rives et Culoz

   

 

Lac à Saint Champ et Virieu le Grand

Acrobranches : à Hauteville

Promenades avec ânes

Découvrez le Bugey avec vos enfants en compagnie des ânes de bât.

 

Marie'ânes vous propose des balades avec ânes d'1H30 - 1/2 journée ou 1 journée. Les ânes portent les sacs, le pique nique, et les enfants de moins de 8 ans.

Visite de la ferme - traite des vaches - Ouvert toute l'année sur réservation.

Marie'ânes au GAEC Massonet - Chemin de la Gouille - 01110 BRENOD - tél: 04.74.36.00.71.

Site internet - www.marie-anes.com

Parapente

Site de décollage au Colombier (Fenestré) - Evosges - Innimont - Cleyzieu (Dorvan) - Col du Sapenay (Savoie).

    QUELQUES CURIOSITES A DECOUVRIR :


Le Marais de Lavours


Le Marais de Lavours est situé dans le département de l’Ain, à la frontière de la Savoie, à 5 km au nord-ouest du lac du Bourget.
Il est dominé par le Grand Colombier (1534 mètres), sur le rebord sud du Jura, et s’étend sur 1800 hectares, dont 474 sont classés en réserve naturelle.
L’accès au sentier sur pilotis et à la Maison du marais se fait par la commune de Ceyzérieu. Des parkings sont à votre disposition à l’entrée du hameau d’Aignoz.



CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-APRES:

www.reserve-lavours.com



   

 

Historique du Marais de Lavours


COMMENT LE MARAIS S'EST-IL FORME ?

Voici 15 000 ans, le climat se réchauffe et les glaciers donnent naissance à un immense lac qui recouvre toute la vallée. Le Rhône et le Séran s'y déversent, et charrient des quantités énormes de sédiments. Peu à peu, le lac post-glaciaire se vide, laissant place aux futurs marais de Lavours et de Chautagne. Il n'en reste aujourd'hui que le lac du Bourget, situé dans une cuvette plus profonde. Dans le marais de Lavours, les débris de plantes tombent sur le sol très inondé et s'accumulent : la tourbe commence à se former, au rythme d'1 mètre par millénaire. Actuellement, le centre de la tourbière présente une épaisseur de 10 mètres.


ACTIVITES HUMAINES

Le Marais de Lavours est, pendant longtemps, exploité pour sa tourbe et son argile. Depuis le 12ème siècle, l'élevage est cependant l'activité essentielle du marais : les moines, puis les paysans y mènent leurs bêtes, à des périodes bien précises. En été, le marais est aussi fauché intégralement, et le foin (la blache) est utilisé pour pailler les vignes et sert de litière pour le bétail. A cette époque, le marais est source de revenus pour les hommes.
Tout bascule à la fin du 19ème siècle. Les crises agricoles et l'exode rural laissent un marais qui petit à petit se boise.
A partir de 1970, le Marais de Lavours intéresse de nouveau l'agriculture. Une grande partie des prairies est labourée et drainée pour permettre la culture des céréales, surtout le maïs.            

 

 

CREATION DE LA RESERVE NATURELLE


Les cultures intensives auraient pu continuer à s'étendre si l'intérêt écologique du marais n'avait pas été révélé par des biologistes.
Le premier projet de réserve naturelle date de 1972. La FRAPNA et le Groupe Ain-Nature en sont à l'origine. La Réserve Naturelle du Marais de Lavours est finalement créée le 22 mars 1984. Douze ans de négociation entre les différents acteurs locaux ont été nécessaires.

******************************************************************


                    
             

Chartreuse de Portes

La Chartreuse de Portes, située dans les montagnes du Bugey, à près de 1 000 m d'altitude, bénéficie dune situation retirée en pleine nature, dans un silence total, ce qui favorise le recueillement et la prière contemplative des moines qui l'habitent. Fondée en 1115, la Chartreuse de Portes est l'une des premières fondations de l'Ordre cartusien, qui a compté plus de deux cent cinquante maisons.


Première maison de France à s'être ralliée à la Grande Chartreuse, Portes a été appelée : « la fille aînée de l'Ordre cartusien» Elle a également reçu la dénomination de « Chartreuse des saints », car elle a abrité à l'origine des moines de haut mérite.

                     

portechartrportescorr12JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1115, Bernard de Varey et Ponce, moines de l'abbaye bénédictine d'Ambronay, se retirent au massif de Portes, désireux de vivre la vie cartusienne dont ils ont entendu parler. La construction du premier monastère bâti en pierre date de 1125.

chartrportescorr03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant la Révolution, la communauté se disperse. Les biens furent tranformés en ferme avec plus ou moins de bonheur qui conduisit a la ruine des bâtiments.

 

 

 

 

portes_4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1855, les chartreux rachètent le domaine de  Portes, dont les bâtiments ont été laissés à l'abandon par les divers propriétaires et remirent tout en état selon les plans d'origine. Le domaine est d'environ 250 hectares.

 

 

Une de ses particularités est qu'elle comporte douze cellules pour les moines du cloître, et à peine autant pour les frères. La bâtisse a gardé le type traditionnel des anciennes maisons de l'Ordre, mais elle ne peut pas se visiter.


Actuellement, quinze moines font partie de la communauté. La vie économique est assurée par un petit artisanat réalisé par les moines en cellule, par quelques travaux forestiers, par des dons et par les pensions des moines âgés. Les frères assurent le service quotidien de la communauté et l'entretien de la maison.

 

 

 

A découvrir également, nos sentiers bugistes:


       




Pour continuer le séjour dans le département : http://www.ain-tourisme.com/

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents