Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Cheignieu-la-Balme, le blog d'un Cheignieulat de coeur.

Cheignieu-la-Balme, le blog d'un Cheignieulat de coeur.

Promouvoir le village de Cheignieu-la-Balme, la région du Bugey et le département de l'Ain. Je dédie ce site à mon épouse Sandrine et à mes enfants Alexis et Romain.


Le Grand Colombier...

Publié par cheignieulat avant tout

Catégories : #Cheignieu la balme

Le Grand Colombier... la sentinelle des lacs alpins

Silhouette massive trônant au-dessus de la haute vallée du Rhône et le vignoble du Bugey, le Grand Colombier (1534 m) est le plus méridional des sommets majeurs des montagnes du Jura. Avec le Mont Blanc en ligne de mire, le panorama couvre en simultané les 3 grands lacs alpins du Bourget, d'Annecy et du Léman !
 
  crête et fleur en premier plan


Champ Duraz

Curieux cette proue de navire perchée plein Sud, au-dessus du marais de Lavours ! Cette dent rocheuse spectaculaire invite le randonneur à fournir l'effort pour profiter (à 1218 m) d'une situation privilégiée au-dessus du bassin de Belley, avec en prime, les massifs alpins en toile de fond.

On y accède depuis le hameau de Munet (Virieu-le-Petit) par la combe à la vierge ou alors depuis Béon par un itinéraire parfois très pentu qui emprunte une arche naturelle creusée dans la roche. 

     

      

 

Le Grand Colombier

Le col du Grand Colombier se situe dans l’extrême sud du massif du Jura, dans le massif du Grand Colombier. Culminant à 1 501 m d’altitude, ce col est le plus haut col routier du massif du Jura. Le col se trouve entre le Grand Colombier (1 531 m, point culminant) et la Croix du Colombier (1 525 m), accessible par un sentier depuis le col.


Le Grand Colombier surplombe la ville de Culoz . Le mont est cerné à l’ouest, par la dépression du Valromey et à l’est, par les marais de Lavours et de Chautagne. Il réapparaît, sous la forme de mollard, à Lavours et à Vions.

La roche calcaire, creusée par les fortes pluies, a donné des sites pittoresques, comme les gorges de Thurignin en Valromey, la cascade de Cerveyrieu près d’Artemare, les gorges sur le Groin, etc...
Les différents circuits balisés qui sillonnent le massif permettent de découvrir des paysages et sites variés : forêts, prairies, grangeons à vocation pastorale, ruines de la Chartreuse d’Arvières, routes de crête et vues panoramiques sur la Chaîne des Alpes, le Bugey, le Rhône, le Lac du Bourget, etc...
Deux beaux points de vue : les points de vue du Fenestrez, de Champ Duraz, de la Croix...

Ce dernier est superbe, que ce soit en regardant en contrebas la vallée du Rhône, le lac du Bourget et la sortie des gorges du Val-de-Fier, ou en observant aux loin les sommets alpins.

     
Quatre routes permettent d’accéder au col : deux à l’ouest et deux à l’est. Pour chaque versant, les deux routes se rejoignent à quelques kilomètres du col.


La route venant d’Artemare par Virieu-le-Petit présente les pentes les plus fortes. Au-dessus de Virieu se trouve un court passage à 22 % inclus dans un kilomètre à près de 19 % de moyenne. L’autre route du côté ouest vient de Champagne-en-Valromey par Lochieu et évite ce passage, avec toutefois quelques kilomètres à près de 10 %.


La route depuis Culoz passe par la falaise surplombant la ville, avec de nombreux points de vue sur la vallée, au fil des virages. La pente est difficile dans ce secteur (jusqu’à 14 %), ainsi que quelques kilomètres plus loin, après la jonction avec la route venant d’Anglefort. Cette dernière route présente auparavant une pente régulière et forte.


Un topoguide des Randonnées pédestres en Bugey ainsi qu’une carte IGN recouvrant tout le Massif du Colombier sont en vente au Syndicat d’Initiative de Culoz.


colombier1.jpg

Un sommet convoité et savouré...

La montée du grand colombier : chemin de randonnée l'été, herbe haute       Les crêtes rocheuses du grand colombier

 

Sa réputation dépasse l'approche purement contemplative ! Pour les cyclistes sportifs, son accès côté Ouest le classe parmi les cols les plus durs de France avec des pourcentages de près de 20% !

Ce n'est donc pas un hasard si les courses professionnelles comme le Tour de l'Avenir ou le Critérium du Dauphiné l'ont programmé à plusieurs reprises. Le Tour de France l'a même franchit pour la première fois en 2012 !

Pour les randonneurs à pied, ce ne sont pas les itinéraires qui manquent : on peut quasiment accéder au sommet par chaque versant, au départ de Culoz, Virieu-le-Petit, Béon ou Anglefort.

Pas sportif ? Vous pouvez monter en voiture tout près du sommet depuis Culoz par une route spectaculaire... et aérienne ou à partir d'Anglefort versant Est ou encore depuis Virieu-le-Petit.

Après le parking au col (1505 m) un sentier vous mène à l'immense croix métallique qui coiffe le sommet du Grand Colombier. Ouvrez grand les yeux ! (Les routes d'accès sont en principe ouvertes et déneigées à partir d'avril).

         Circuit des crêtes du Grand-Colombier

Caractéristiques : longueur 9,9km. - durée 3h00 - dénivelée 650m.

Le départ se fait du parking du col du Grand-Colombier.

RT1 En tournant le dos à la croix du Colombier, suivre le balisage rouge et blanc (GR9) vers le Sud.

Le sentier parcours la crête pendant 2 kilomètres (panorama) en passant par le sommet du Grand-Colombier (1534m, balise près du pylône) puis descend pour rejoindre la route D120 qu'il faut emprunter sur 400 mètres.

RT3

Monter à droite et franchir la crête derrière l'auberge.

RT23

Descendre dans les pâturages d'En Pryse et obliquer vers le Sud-Est pour se rendre à la pointe de Chanduraz (point de vue)

CHAVORNAY le Grand Colombier vu de En Pryse

RT32

Revenir sur ses pas jusqu'aux pâturages d'En Pryse, laisser à droite l'itinéraire aller, obliquer à gauche en direction du Nord, descendre dans une combe en forêt puis prendre à droite un chemin forestier qui remonte sur la route D120.

Descendre par la route sur 100 mètres avant de reprendre à droite un chemin qui conduit d'abord dans des pâturages puis de nouveau sur la route D120 qu'il faut suivre jusqu'aux Granges du Colombier.

RT55 

A partir de ces Granges, remonter à droite en coupant les lacets de la route avant de reprendre cette route jusqu'au col du Grand-Colombier.

VIRIEU-LE-PETIT sommet du Gd Colombier Arrivé au col, prendre à gauche une trace sur 300 mètres pour se rendre à la croix du Colombier et à la table d'orientation puis redescendre au parking du départ.

 

Tour : Thomas Voeckler adoubé par le Grand Colombier

Enorme numéro du Français de l’équipe Europcar, mercredi 11 juillet. Il remporte l’étape et s’empare du maillot à pois après avoir franchi en tête le « Géant du Bugey », la montagne mythique de l’Ain. Wiggins toujours en jaune.

Depuis Bellegarde-sur-Valserine (Ain).
Vertiges. En mode populaire et onirique. «Mais si, on l’a gravi cette année-là. / Rappelle-toi, y’avait un vent à décorner nos boeufs.» La montagne offre une revanche aux hommes de mémoire. «On s’était même arrêté deux fois. / C’était avec la R16, en quelle année déjà?» La vérité nue surgit d’une anfractuosité de la route qui serpente. Les visages s’éblouissent et les yeux scrutent, à l’horizon, une beauté panoramique unique en son genre. Le Grand Colombier? «C’est notre Ventoux à nous. / Mais n’écrivez pas qu’ici ce sont les Alpes, sinon on vous redescend sur le cul!» De ce sommet situé géographiquement dans le Bugey, tout au sud du massif du Jura, le point de vue à 360° y est toujours plus grandiose qu’imaginé. En contrebas, nous apercevons, le lac du Bourget, alangui, et le Rhône moins paisible à ses pieds. Plus au loin, le Jura suisse, la chaîne du Mont Blanc, quelques pics italiens, la Vanoise, la Belledonne, et puis la Dombes et ses mille étangs, les monts du Beaujolais et du Lyonnais, le massif du Pilat, la vallée du Rhône, enfin, scintillants comme des prunelles, les deux autres grands lacs alpins, Annecy et Léman. La mesure du monde dans ses grandeurs.

La voilà donc, cette fameuse montée inédite du Tour classée hors catégorie, qui culmine à 1501 mètres pour la route, à 1531 mètres pour l’immense croix érigée sur la bosse sommitale. Dix-huit kilomètres de grimpette à 7,1% de moyenne, avec des passages à 14% dans la partie d’asphalte taillée dans la roche où l’air vient à manquer les jours de plein soleil.
Le vent soufflait et l’angoisse montait quand commença à serpenter la route. Une vingtaine d’hommes trônaient en tête, bientôt quelques-uns, dont Sanchez, Devenyns, Scarponi et surtout Thomas Voeckler, ressorti de sa boite féérique malgré son genou meulé, porté par les souffles des cimes qui l’accueillirent pour honorer son style placé sous l’égide de l’audace. En franchissant le col en tête, comme adoubé par le « Géant du Bugey » auquel il faut sacrifier, notre « titi » national construisit un peu plus un empire sous la poussée de la volonté. Un beau maillot à pois en prime. Et ce n’était pas fini.

A l’arrière, ce fut la grande lessive, sans avoir à accélérer le rinçage. Les Sky de Wiggins menèrent grand train et seul Nibali, parti dans un raid à la faveur de la spectaculaire descente (on se contente de peu), tenta de secouer le maillot jaune. Dans la plongée vers le Valromey pour rejoindre Bellegarde, via le Col de Richemond (3e cat), le vieux Jens Voigt rejoignit les quatre échappés, tandis que, en tête du peloton maillot jaune, Pierre Rolland (il va mieux) et Van den Broeck partirent en contre. Dans les faubourgs de Bellegarde, au prix d’une intelligence de course décidément hors norme, Thomas Voeckler mystifia ses compagnons de galère et vint quérir la troisième victoire d’étape de sa carrière. «J’ai 33 ans, c’est mon dixième Tour, je réalise parfaitement bien ce que je viens de faire», confessa-t-il. Oubliées douleur au genou, tendinite et craintes d’abandon. «Je vais vous dire, j’avais des campes au sommet du Colombier.» Le courage est son vertige.

Retour au Colombier. Le chronicoeur passe aux aveux, il a rêvé toute sa vie que le Tour ose affronter cette montagne. Comme une revanche intime à la mémoire, y retrouver l’aplomb d’une jeunesse, une pédalée négligée, un ensauvagement perdu et pourquoi pas les intonations de la grand-mère. Le Colombier, comme bout d’humanité magistral mais aussi comme calvaire des cyclistes du cru, constitués depuis 1991 en «Confrérie des Fêlés du Grand Colombier» (1), sur le modèle des «Cinglés du Ventoux» qui s’enquillent régulièrement l’ascension de ce sommet légendaire par ses trois faces, dans la même journée. Alors l’idée germa. «Pourquoi pas nous?», explique Armand, un habitué de cette forcènerie insensée: «D’autant que le Colombier est accessible non pas par trois faces mais quatre faces! Cela représente 4806 mètres de dénivellation en 138 km, soit des chiffres semblables aux 3 faces du Ventoux.» Le Colombier n’est pourtant ni plus raide, ni plus long, ni plus haut que bien d’autres cols dressés pour anéantir les plus courageux. Mais pour Bernard Thévenet, qui a épousseté la pente mètre par mètre, «il n’y a pas grand-chose de plus dur en France». Et encore, les organisateurs ont joué de mansuétude. Par l’un des versants, celui s’élevant depuis Virieu-le-Petit, les pourcentages rendent fous: 19% sur près de 2 km et des passages à 22%. La légende locale raconte même qu’il faut y vaincre des pourcentages de 24 ou 25%, car les employés de la DDE, il y a bien longtemps, avaient triché sur la topographie des lieux pour pouvoir goudronner… «Oh oui, c’est là que j’ai vu Soukhoroutchenkov et Morozov, sur le Tour de l’Avenir, en 1978. / Ils avançaient plus, les Soviet, obligés de poser le pied au sol. Il avait fallu les pousser.» Vertiges.

(1) A ce jour, ils sont 962 « Fêlés »…

http://www.felesducolombier.fr/ 

 

Règlement de la Confrérie des Fêlés du Grand Colombier

 

 

 

La Confrérie

 

Fin 1991, lors du repas de fin d'année du club des Cyclos du Plateau d'Hauteville, notre président nous raconta son entrée aux "Cinglés du Ventoux" et son ascension de ce sommet légendaire par ses trois faces dans la journée. L'idée germa alors de grimper notre géant local , le Grand colombier (réputé pour être un des cols les plus durs de France) par ses 4 faces dans la même journée. Un rapide calcul nous montra que cela représentait 4806m de dénivellation en 138km, soit des chiffres semblables aux 3 faces du Ventoux.

 

En juillet 1992, l'expérience fut tentée et réussie par quelques membres des Cyclos d'Hauteville. Ainsi naquit la "Confrérie des Fêlés du Grand Colombier"

 

 

 

 

Le Grand Colombier

 

Situé schématiquement au centre d'un rectangle "Lyon - Bourg en Bresse - Genève - Chambéry", tout au sud du massif du Jura, le Grand Colombier domine de ses 1534 m le lac du Bourget et le Rhône qui coule à ses pieds. La croix qui le domine est visible de presque tout le Bugey dont il est le point culminant.

 

De là-haut, on découvre : à l'est le Jura suisse, la chaîne du Mont Blanc, certains sommets italiens, le massif de la Vanoise, le massif de Belledonne; à l'ouest, les monts du Bugey, la Dombes et ses mille étangs, la plaine de l'Ain, les monts du Beaujolais et du Lyonnais, le massif du Pilat et la vallée du Rhône. On découvre également les eaux scintillantes des trois grands lacs alpins (Annecy, Léman, Bourget).

 

S'il fut pendant longtemps le but de promenade de nombreux randonneurs pédestres ,depuis le début des années 1970 une route permet le passage du "col du Grand Colombier" (1501 m) d'où un chemin conduit à la croix et à la table d'orientation. Par beau temps les touristes se bousculent vers ce lieu qui offre un panorama à 360° et un des plus beaux points de vue sur les Alpes du Nord.

 

carte colombier

 

 

 

 

 

 

 

 

Les routes d'accès

 


 

 

 

Au sud-ouest: Artemare-Virieu le petit-Granges de Fromentel-Grand Colombier

 

 

 

Carte Artemare

 

 

 

 

 

D 31 - D 69 - D 120

 

Longueur 15,9 km - Dénivellation 1243 m

 

Pente moyenne 7,81 % - Pente maximum 22 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pince Artemare

 

 

 

 

 

Route d'accès présentant les pourcentages les plus importants (19 % sur 1,5 km avec un passage à 22% - 12 % de moyenne sur 4,5 km après Virieu le Petit). La route est souvent à l'ombre des sapins.

 

 

 

 

 

 

 

Au nord-ouest: Champagne - Lochieu - Granges de Fromentel - Grand Colombier

 

 

 

Carte Champagne

 

 

 

 

 

 

 

D 69f - D 69b - D 120

 

Longueur 19,2 km - Dénivellation 1042 m

 

Pente moyenne 6,75 % - Pente maximum 14 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pince Champagne

 


 

 

 

Route d'accès la plus facile. La descente du départ ne doit toutefois pas faire oublier le passage à 14 % après Lochieu. La montée est souvent à l'ombre des sapins.

 

 

 

 

 

 

 

Au sud-est: Culoz-Carrefour D 120 -D 120a-Grand Colombier

 

Carte Culoz

 

 

 

D 120

 

Longueur 18,3 km - Dénivellation 1262 m

 

Pente moyenne 6,89 % - Pente maximum 14 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pince Culoz

 


 

 

 

La route est taillée dans le rocher, la chaleur est redoutable à la mi-journée, mais la vue est magnifique dès le début de la montée. Un replat à mi-parcours permet de souffler un peu entre deux passages à 14 %

 

 

 

 

 

 

 

Au nord est: Anglefort-Carrefour D120a -D120-Grand Colombier

 

Carte Anglefort

 

 

 

 

 

 

 

D 120a - D 120

 

Longueur 15,7 km - Dénivellation 1221 m

 

Pente moyenne 7,77 % - Pente maximum 14 %

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

La route d'accès la moins connue mais la plus pentue. Peu d'ombre au départ et une pente soutenue sans "temps morts" la rendent redoutable.

 

 

 

 

 

Retrouvez les graphique sur la page Pentes

 

 

 

La Confrérie - Le Règlement

 

La confrérie des "Fêlés du Grand Colombier" est ouverte à toute personne âgée de plus de 18 ans qui effectuerait dans la journée (entre le lever du jour et la tombée de la nuit) deux, trois ou quatre ascensions aller-retour du Grand Colombier par des faces différentes sur (ou en poussant !) une bicyclette mue par sa seule force musculaire.

 

Le cycliste ayant réalisé :

 

¤ deux ascensions (une sur chaque versant est et ouest ) deviendra MEMBRE.

 

¤ trois ascensions deviendra MAITRE.

 

¤ quatre ascensions deviendra GRAND MAITRE

 

Le cycliste espérant réaliser plus de quatre ascensions ferait bien de réfléchir avant ...!

 

... et , après mure réflexion, s'il décide de s'attaquer à plus de 4 faces et repartir pour une deuxième série d'ascensions, il devra respecter scrupuleusement le règlement de la confrérie pour que sa tentative soit homologuée.

 

 

 

L'inscription

 

Le bulletin d'inscription ( à imprimer au bas de cette page) devra parvenir au membre correspondant accompagnée du montant de l'inscription (France:8 Euros- autres pays: 10€). Le candidat recevra une carte de route à faire pointer et sur laquelle il devra indiquer ses horaires de passage.(En période de vacances, pensez à commander votre carte de route à l'avance. Merci)

 

Il recevra également un bon de commande pour la médaille ou le Tee Shirt des Fêlés (en cas de réussite).

 

 

 

Pointage

 

Trois solutions pour valider votre carte de route:

 

 

1/ Par tamponnage dans un commerce ou une administration:

 

Au départ de chaque face :

 

Artemare-Culoz-Champagne-Anglefort:

 

Commerces-Poste-Mairie, etc...

 

Au sommet (un seul contrôle obligatoire):

 

A l'Auberge du Colombier sur le versant Est à environ 1km500 du sommet.

 

 

 

2/ Avec des photos (en plus, ça fait des souvenirs...):

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire des photos des villages de départ et une au sommet. Pour les photos numériques, me les envoyer par Courriel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo d'une Pince

 

 

 

3/ Par poinçonnage:

 

Des pancartes jaune avec un pictogramme « vélo », la distance et le pourcentage sont placées au départ de chaque face.. Au dos de ses pancartes, vous trouverez (si elles y restent…) des pinces de poinçonnage en plastique rouge

 

type « course d’orientation ». Vous pourrez les utiliser pour homologuer votre passage.

 

 

 

Vous trouverez ses pancartes :Pince Artemare

 

¤ A Artemare au carrefour en centre ville (en face du bar « le Stadium »)

 

¤ A Champagne au carrefour entre la D30 et la D69f (route de Lochieu) à la sortie nord du village.

 

¤ A Culoz : au 1er carrefour (stop) 200m après le départ de la route du Colombier

 

¤ A Anglefort : au départ de la route du Colombier au nord du village.

 

¤ Au sommet du Colombier, une pince sera fixée au dos de la pancarte indiquant le col.

 


 

Il est bien sur possible de « panacher » les types de pointage. Dans tous les cas, n’oubliez pas d’indiquer votre heure de passage sur la carte (Pensez à prendre un crayon).

 

 

 

 

 

Matériel

 

Il doit permettre de passer des pourcentages de 14 % à 22% à plusieurs reprises aussi bien à la montée qu'à la descente (vérifiez les freins). Pensez à l'éclairage en cas de visibilité insuffisante et prévoyez de bonnes semelles, elles peuvent parfois servir ...!

 

 

 

Sécurité

 

Les participants doivent respecter le code de la route, les éventuelles interdictions de circulation et posséder un éclairage conforme si celui-ci s'avère nécessaire .

 

En raison du fort pourcentage, nous déconseillons la descente entre les granges de Fromentel et Virieu le Petit. Il est conseillé de prendre la direction de Lochieu et de tourner à gauche au hameau des Bordézes pour rejoindre Virieu le Petit.

 

Les participants doivent obligatoirement posséder une assurance responsabilité civile. Les candidats sont en randonnée libre. En cas d'accident, la responsabilité des dirigeants de la confrérie ne peut en aucun cas être engagée.

 

La route est généralement ouverte courant avril jusqu'aux premières neiges (fin octobre). En cas de doute sur le risque de route enneigée, contacter la DDE de Culoz (04.79.87.00.27) ou consultez le site "Bison futé" (rubrique "accès aux cols - département de l'Ain).

 

http://www.bison-fute.equipement.gouv.fr/

 

 

 

Homologation

 

Après retour de sa carte de route dûment tamponnée, le nouveau membre recevra un diplôme numéroté faisant état de son rang dans la confrérie.

 

Le nouveau confrère pourra alors recevoir la médaille des Fêlés (8€), ou le superbe Tee Shirt (15€) ,à commander avec le bon de commande, joint à la carte de route.

 

 

 

Ravitaillement

 

¤ Commerces et points d'eau au départ de chaque face. Deux auberges à proximité du sommet (une sur chaque face).

 

¤ Fontaines dans tous les villages traversés et aux Granges de Fromentel (elle ne coule pas toujours).

 

 

 


 

¤ Réparateur de cycle à Culoz.

 

 

 

Pour venir au départ

 

Carte Colombier

 

Carte accès

 

Carte Michelin 74, pli 5 - Carte IGN 44 ou 3330O - Carte IGN série "Plein Air" Pays d'accueil du Bugey Balades et rando à vélo

 

Par la route

 

¤ De Lyon (90 km) et Bourg en Bresse (80 km): autoroute A42, sortie Ambérieu en Bugey, puis D1504 et D904

 

¤ De Chambéry (50 km) : D 1504 et D 904

 

Par le train

 

Virieu le Grand ou Culoz.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents